Des sneakers comme Jay Z

Après avoir constaté l’importance du vêtement pour les exilés du centre d’accueil d’Emmaüs Solidarité de la porte de la Chapelle, des bénévoles se sont mobilisés pour en comprendre les enjeux. Au centre de premier accueil de la porte de la Chapelle, à Paris, un soir d’hiver, Zaman – un jeune Afghan arrivé en bermuda et en tongs après avoir marché seize mois depuis Kaboul – a demandé, si par hasard, dans le tas de tennis usagées qui lui étaient présentées, nous n’aurions pas plutôt une paire de baskets « pas moches », des sneakers… comme celles de Jay-Z. Le projet est parti de là. Peu de temps après, nous étions deux photographes, un vidéaste et quatre bénévoles d’Emmaüs Solidarité réunis autour d’une mission simple : celle d’en savoir plus sur le rôle de leurs vêtements, ces vêtements qu’ils portent et qui ont appartenu à d’autres. Ce qu’ils représentent pour eux. En quoi ils trahissent, en quoi ils protègent (et pas que du froid et de la pluie). Ils ont chacun choisi une tenue parmi les vêtements proposés dans le vestiaire et ont pris le temps de nous expliquer pourquoi. Pourquoi ces chaussures, cette forme de pantalon ou cette couleur de veste. Et puis de poser. Ces portraits réalisés à la chambre comme un moment de rencontre, et ces interviews, réalisés l’hiver 2017, sont là pour témoigner.

Blinkl est heureux de s’associer à la Quinzaine Photographique Nantaise afin de proposer une exposition augmentée en grand format située dans deux lieux emblématiques de la ville : les murailles du Chateau des Ducs de Bretagne et le Wattignies Social Club.